Les partitions EPUB ont-elles un avenir ?

Les partitions numériques que nous utilisons aujourd’hui sur nos tablettes sont de trois types :

  • Pour l’essentiel au format PDF
  • En partie dans des formats propriétaires uniquement lisibles par des readers propres à leurs éditeurs et permettant l’achat « in App »
  • Pour le reste dans un format ouvert comme MusicXML, lisible et non propriétaire, mais nécessitant également un lecteur spécifique.

Or il existe un standard émergeant pour les livres numériques, dédié aux tablettes et aux liseuses : le format ePub publié par l’IDPF.

ePUB logo

Dès lors la question se pose :

–       Y aurait-il intérêt à publier des partitions numériques au format ePub afin de les rendre lisibles par nombreux readers dédiés à ce format ?

–       Le format ePub peut-il convenir aux partitions musicales ?

–       Quelle serait la mise en œuvre dans cas ?

Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans une série d’articles dont celui-ci constitue le premier opus.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que le format ePub ?

Un fichier ePub est un conteneur* respectant une structure particulière, de fichiers utilisant les standards du Web (XHTML, CSS, XML, SVG…). C’est donc un format ouvert.

Ce type de fichier est supporté par les principaux OS de mobiles (Android, IOS et Windows Phone), et  par de nombreuses liseuses (pour ne citer que les plus connues en France : Kobo, PocketBook, Booken, Nook ….).**

Il bénéficie dès à présent d’un canal de diffusion étendu.

La dernière version de l’ePub, EPUB3 – datant de 2011 –, est basée sur XHTML5, et introduit par rapport à la version 2 des capacités d’intégration multimédia (SMIL et TTS – text to speech), le support de MathML, autorise l’utilisation de JavaScript, et la prise en charge de l’affichage dans de multiples langues (et multiples directions).

Il ne faut pas se voiler la face : le format ePub est un format complexe, car embarquant de nombreux standards devant coopérer ensemble.

En contrepartie sa richesse offre des possibilités très prometteuses et donnent au livre numérique une dimension totalement multimédia qui va révolutionner notre bon vieux livre papier…

*Un conteneur ePub est un dossier compressé contenant divers fichiers supportés par le standard et qui porte l’extension epub.
**Le Kindle d’Amazon ne supporte pas le format ePub, mais son format propriétaire MOBI/KF8 peut être obtenu depuis un fichier ePub par un utilitaire fourni par Amazon.

Le format ePub permet-il de publier des partitions numériques ?

Oui, mais il n’est initialement pas prévu pour ça. C’est tout l’intérêt de cette série d’articles..

Il ne permet pas de manière naturelle, d’afficher des partitions numériques sauf si elles sont dans un format graphique (image gif, jpeg, png..), ou SVG (Scalable Vector Graphics), qui ne sont pas des formats de partition structurés.

Le format ePub est à l’origine pensé pour le texte et les eBook, et la partition a une réelle spécificité d’édition.

Quel serait l’avantage du format ePub pour la diffusion de partitions numériques ?

L’avantage du format ePub serait de pouvoir facilement:

  • Corréler les partitions avec d’autres types de données (audio, vidéo, multimédia..), afin par exemple de synchroniser le défilement d’une partition avec une piste audio ou une vidéo musicale associée.
  • Profiter de métadonnées plus proches de celles habituellement utilisées dans le monde de l’édition.
  • Bénéficier des possibilités d’emploi de fontes Woff, OpenType…
  • S’inscrire dans un modèle prévu pour le support de l’encryptage et des DRM
  • De manière plus large, s’intégrer à un format ouvert et standardisé et offrir aux éditeurs un format pérenne pour la publication et l’édition de leur fonds éditorial de partitions.

Y a-t-il déjà eu des tentatives pour embarquer des partitions dans d’autres conteneurs que l’ePub ?

Comme évoqué à la page MusicXML, Michael Good à l’origine de MusicXML, a indiqué que la gestion des droits d’auteur (DRM) n’était pas du ressort de MusicXML qui est un format XML, et par conséquent textuel et non binaire.

Et que cette responsabilité – s’il en est – relevait du rôle d’un quelconque conteneur.

Des tentatives d’intégrer MusicXML dans un tel packaging ont alors émergé, via L’OSF (Open Score Format), et qui a en particulier pris en compte la gestion des DRM.

Mais ce format est mort-né en 2008-2009.

L’avenir ?

Le format ePub semble bien pouvoir prendre la relève en tant que conteneur offrant des mécanismes de cryptage, les DRM, et des dispositifs d’ouverture vers d’autres dialectes XML, et en particuliers ceux qui nous intéressent car ils sont dédiés aux partitions.

C’est cette dernière fonctionnalité que nous allons aborder dans notre premier chapitre dédié aux fonctionnalités ePub intéressant le domaine de l’édition musicale numérique.

La suite sous Intégrer des partitions MusicXML dans un e-book

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *